Pas facile de résumer une ville aussi riche que Rome, si bien qu’après ma première série de photos, je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter quelques clichés. La Piazza di Spagna que nous n’étions pas seuls à découvrir, le Panthéon, la célèbre Fontaine de Trevi (il y avait tellement de monde que j’ai bien eu du mal à me frayer un chemin pour jeter ma pièce),  le lac de la Villa Borghèse, mais aussi le fameux Colisée (bien que le lieu déborde de touristes, cela reste imposant et bluffant)…

Je ne peux que vous conseiller d’y passer une semaine, quatre jours c’est vraiment trop court !

[note note_color= »#ffffff » text_color= »#000000″ radius= »1″]A lire aussi : Mes bonnes adresses pour manger sans gluten et sans lait à Rome[/note]

Place d'Espagne à Rome

Place d'Espagne à Rome

Le Panthéon à Rome

Rome

Le Panthéon à Rome

Fontaine de Trevi à Rome

Dans les ruelles de Rome
Place Navone à Rome

Lac de la Villa Borghese à Rome

Le Colisée à Rome

Rome_15
Le Colisée à Rome

Trastevere à Rome

Dans les ruelles de Rome

Si mon programme peut vous inspirer, le voici :

  • Jour 1 : atterrissage puis dégustation, par hasard, de la meilleure mozzarella di bufala de tout le séjour (certainement parce que c’était la première aussi). Malheureusement, c’était tellement par hasard que je n’ai même pas noté l’adresse (oui c’était inutile de le dire du coup ;)
  • Jour 2 : Visite de la basilique Saint-Pierre (45 minutes de queue…), puis montée en haut du dôme (1h30 de queue et 320 marches). C’est à ce moment que mes pieds ont décidé de m’abandonner. Mais la vue là-haut est juste waooouuuhhh.

Vers 16h30 nous constatons que le Musée du Vatican ferme ses portes. Notre après-midi tombe à l’eau. Pas question de céder à la panique, on décide de réfléchir à tout cela autour d’une bonne pizza… sans gluten pour moi (hihihihiiiiiiii) (je vous donne toutes mes adresses sans gluten en Italie très bientôt). Avant de retourner au Vatican à 20h30 pour une superbe visite de nuit.

  • Jour 3 : Mes pieds ont doublé de volume mais je ne recule devant rien, et nous filons prendre nos billets au Palatino. Une bonne astuce : commencer la visite par le Palatino, il y a moins de queue qu’au Colisée. Ce billet permet ensuite de rentrer dans le Colisée par l’accès coupe-file. Je n’ai pas spécialement aimé le Palatino. Mais de celui-ci nous rejoignons le Forum Romain : incroyable ! Puis le Colisée : encore plus incroyable !

L’après-midi, nous filons faire un voeu à la Fontaine de Trévi avant de nous poser à Obika, un bar à mozzarella plutôt pas mal, et de nous promener tranquillement (et en boitant) dans les ruelles de la ville.

  • Jour 4 : Après une matinée très sympa dans le parc de la Villa Borghèse, entre amoureux, familles et cours de Qi gong, on se pose dans l’un des cafés près de la Place d’Espagne. Et évidemment, on ne quitte pas Rome sans avoir flâné dans le quartier de Trastevere, des jolies petites ruelles animées et colorées, pleines de restos et de cafés.

[note note_color= »#ffffff » text_color= »#000000″ radius= »1″]A lire aussi : Retrouvez l’itinéraire détaillé de notre voyage en Italie (Rome, La Toscane, les Cinque Terre et la Sardaigne)[/note]

C’est passé tellement vite ! Mais il est temps pour nous de filer à Sienne, et de vivre la Dolce Vita en Toscane. Je vous raconte tout cela bientôt…. Arrivederci !