Cela fait un moment que j’avais envie de partager mes découvertes en matière de beauté au naturel qui ont complètement changé ma peau, et mes placards aussi. Il y a deux ans j’ai commencé doucement à remplacer mes produits traditionnels, et puis j’ai fini par tout donner à mon entourage pour passer au bio et au naturel. D’abord parce que j’avais vraiment envie de me mettre à consommer autrement, mais aussi parce que ma peau était devenue terriblement capricieuse. Je vous explique.

Ma peau avant de passer au naturel

J’ai toujours eu une peau mixte qui a tendance à briller. A part ce style boule à facettes très saillant, j’avais tiré un trait sur l’acné très très légère de mon adolescence. Alors j’utilisais des produits pour peaux à tendance mixtes : malgré aucun changement, c’était écrit sur la boîte alors j’y croyais.

Et puis j’ai eu 30 ans. Déjà, j’étais un peu dégoûtée de lire que j’avais 30 ans sur toutes les cartes d’anniversaire qu’on m’a offert alors que dans ma tête j’en avais même pas 22. Et pour fêter ça, mon corps a décidé de m’offrir une acné tardive, sur le front, le menton et le cou. Rien d’horrible non plus mais quand même. Trente ans c’est le moment où je pensais en profiter : fini l’acné et pas encore de rides. Raté.

J’ai donc commencé par tout commencement d’une femme dans ces cas là : la pilule. Une fois ces choses faites et plutôt pas mal améliorées, j’ai continué à me tartiner de crèmes pour peaux mixtes ou grasses dans l’espoir que le miracle ait lieu. En vain. Comme je n’étais pas encore habituée à vraiment écouter, j’ai mis pas mal de temps avant de finir par me gratter longuement la tête, songeuse, devant mon miroir : « t’aurais pas un peu l’impression que depuis que tu utilises des nettoyants et une crème pour peau mixte, le problème s’aggrave ? ».

Après avoir lu le super livre « Layering, secret de beauté des japonaises d’Elodie Joy Jaubert, j’ai fini par me mettre au layering en incluant quelques soins bio, ce rituel de beauté japonais qui consiste à empiler les couches (démaquillage à l’huile, nettoyant, lotion, sérum, crème hydratante). Il semble que ce rituel ait d’excellents résultats sur beaucoup de femmes. J’ai demandé des conseils sur le génialissime groupe facebook du millefeuille, et j’ai commencé à utiliser des produits plus doux pour ma peau. Fini les crèmes pour peaux mixtes, je suis passée à des produits bio et naturels pour peau sensible, et cela s’est nettement amélioré. J’ai ainsi découvert les huiles végétales (et les bienfaits de l’huile de noisette et de jojoba pour les peaux mixtes) et l’aloe vera.  Mais la brillance était toujours là.

Ces huiles végétales qui ont tout changé !

Et puis, le miracle a eu lieu. Dans le cadre de mon travail j’ai interviewé Christine, qui s’occupe d’Oleassence. J’ai rarement eu l’occasion de m’entretenir avec une femme aussi généreuse dans le monde de la beauté. Sur sa boutique, elle vend des sérums aux huiles végétales (qui font office de « crème ») et sur son site, elle partage toutes ses formules pour les réaliser soi-même ! Moi, une femme qui me dit qu’elle partage tous ses secrets pour aider les femmes à trouver des solutions, sans leur dire qu’il faut forcément « acheter » chez elle, j’ai tout de suite eu envie de lui faire confiance.

Christine m’a parlé de l’importance d’un nettoyage doux, elle m’a vanté les bienfaits de l’aloe vera pour l’acné et les cicatrices. Pourquoi utiliser un hydrolat. Et surtout, elle m’a expliqué comment fonctionne la peau. Elle m’a bien expliqué l’intérêt d’utiliser uniquement des huiles végétales adaptées plutôt qu’une crème. J’ai donc eu envie de me lancer et j’ai finalement commandé son sérum visage tout prêt pour peaux mixtes.

Oleassence : ces huiles végétales naturelles qui ont reglé mes problèmes d'acné et sauvé ma peau ! - 22 v'la Scarlett

Troquer ses crèmes traditionnelles contre des huiles végétales

Passer aux huiles végétales, c’est abandonner toutes ses vieilles habitudes :

  • On commence sa routine par un nettoyage doux pour éviter d’agresser la peau
  • On vaporise un hydrolat adapté sur son visage
  • On applique un sérum (que l’on peut confectionner soi-même) avec des huiles végétales adaptées à ses besoins. Si on les supporte (faire un test au préalable) on peut y ajouter des huiles essentielles.
  • Et surtout, on ne met rien d’autre, pas de sérum traditionnel, pas de crème… Juste de l’aloe vera ponctuellement en cas d’acné. J’ai d’ailleurs adopté l’aloe vera bio d’Oleassence, rien à voir avec ceux que j’ai pu tester avant. On dirait que l’on vient juste d’extraire l’aloe vera de la plante !

Les huiles végétales sont faites des mêmes acides gras que notre peau. Notre peau les reconnaît et sait les utiliser pour se protéger. Elles lui permettent de fonctionner naturellement. Appliquer un sérum le soir n’est pas indispensable, la peau va être à nouveau capable de se régénérer. D’ailleurs, une fois que notre peau s’est habituée à fonctionner de nouveau naturellement, on ne ressent plus le besoin d’appliquer quoi ce soit (plus de tiraillements…).

Exit le maquillage traditionnel

Pour le maquillage, on abandonne toutes les formules traditionnelles qui vont annuler l’effet des huiles végétales et ruiner tout ce travail. De mon côté, j’utilise du maquillage minéral Lily Lolo quand j’en ai besoin. Mais ma peau ayant radicalement changé, je ne ressens même plus le besoin de me maquiller tous les jours.

L’effet rebond

Christine m’a également briefé sur « l’effet rebond » du passage au naturel et m’a conseillé d’être patiente : il faut attendre 3 à 6 mois pour observer les effets du passage à ces produits naturels. Cet effet rebond se traduit par une peau qui semble aller de plus en plus mal durant quelques temps.

Je ne vais pas vous cacher que les débuts ne sont pas simples : chez moi, l’acné s’est fait plaisir durant trois semaines. Il faut en effet attendre le temps du renouvellement cutané. Une fois cette mauvaise période passée, tout rendre dans l’ordre… en mieux !

Ma peau un an après

J’avais déjà testé différents mélanges d’huiles végétales adaptées aux peaux mixtes (jojoba, noisette…) mais c’est définitivement les sérums tout prêt d’Oleassence qui ont fait des miracles. Chaque sérum n’est pas donné (41€ le sérum peau mixte avec ou sans huile essentielle qui me tient environ 2 mois), mais les huiles végétales sont vraiment d’excellente qualité et je n’arrive plus à m’en passer.

  • Après 2 mois ma peau se porte mieux et elle brille moins.
  • 6 mois après je n’ai plus de boutons, ma peau ne brille presque plus et mes pores sont moins dilatés.
  • Début janvier j’ai une grosse poussée de boutons partout sur le menton et impossible de m’en débarrasser. Je contacte Oleassence qui me recommande une détoxification du foie, les boutons sur le bas du visage sont parfois liés à un déséquilibre du foie. Je fais donc ma cure de jus de bouleau bio et j’investis dans le nouveau sérum d’Oleassence pour les peaux à tendance acnéique. Trois semaines après tout rentre dans l’ordre.

Aujourd’hui je reste adepte du sérum pour peau mixte qui donne en plus un petit teint hâlé bien agréable en hiver. Je n’ai plus de boutons (ou occasionnellement en mauvaise période hormonale ou en cas de gros stress, je vous donnerai prochainement mes astuces pour faire face à la crise ;). Couplées à une routine naturelle toute douce et à mon alimentation saine, j’ai enfin mis fin à mes problèmes de peau ! Les sérums Oleassence n’étant pas accessibles à toutes les bourses, je vous recommande vraiment d’aller faire un tour sur le site d’Oleassence qui partage ses formules pour confectionner soi-même ses sérums et trouver des réponses à de nombreux problèmes de peau (psoriasis, eczéma, couperose, antirides, cernes et poches, peau sèche, peau acnéique…).

 

Cet article vous plaît ?
Epinglez-le sur Pinterest !
 Oleassence : ces huiles végétales naturelles qui ont reglé mes problèmes d'acné et sauvé ma peau ! - 22 v'la Scarlett